SAINT JULIA de GRAS CAPOU 

Par  Daniel CLEMENT (*) instituteur à  Saint-Julia de septembre 1981 à décembre 2003. 

D’après les uns, Gras-Capou signifie  colline fertile(caput, lieu élevé, gras, fertile ).

image004

  D’après une légende, l’ennemi faisant le siège de la ville depuis plusieurs mois crut que tous les habitants étaient morts de faim.  Les assiégeants se préparaient à escalader les remparts quand ils virent apparaître deux bras tenant à chaque main une paire de chapons gras. En voyant cela, l’ennemi comprit que les assiégés attendaient de pied ferme, ayant les provisions nécessaires et se retira en désignant Saint-Julia sous le nom de Gras-Capou .

 Il nous paraît plus probable que ce nom a été donné à la ville, parce que, de tous temps, on s’est livré à l’élevage des chapons et de la volaille grasse. Depuis des siècles, il y a chaque année, le 22 décembre, une foire où l’on vend surtout des chapons gras .

A propos du nMAISONWom du village, il est à noter qu’en 1792, il se forma une société dite « républicaine », véritable club où se discutaient les idées nouvelles et où se préparaient les revendications populaires.

Un membre  proposa de remplacer le nom de Saint-Julia de Gras-Capou, que la ville portait depuis ses origines, par celui de Mont-Républicain.

Les citoyens Larroux et Lagrave-Fumat furent délégués vers la municipalité pour lui porter le vœu de la Société , espérant qu’elle n’hésiterait pas d’adhérer aux invitations qui lui étaient faites.

Elle accueillit, en effet, cette proposition et en informa le district de Revel ; mais les membres de cette assemblée n’acceptèrent pas le nom de Mont-Républicain ; ils le changèrent en celui de Mont-Civique, qui resta, pendant toute la période révolutionnaire, le nom officiel de Saint-Julia.

 

 Pour plus de détails sur le village, nous vous renvoyons à cette magnifique étude disponible en ligne ici